La CSC

Assez joué! L’avenir est à nous !

Les Jeunes CSC boostent la semaine à venir sur les campus, dans les Hautes-Ecoles, devant le Forem,… Objectif : 5000 signatures d’ici le 23 mars, date à laquelle nous sollicitons une rencontre avec Kris Peeters.
Dans la perspective de la manifestation pour l’Avenir du 20 avril, les Jeunes CSC ont développé une campagne créative afin de démontrer l’absurdité et les conséquences désastreuses des dernières mesures de limitation et d’exclusion des allocations d’insertion. « Le gouvernement joue avec notre avenir », tel est le message que nous désirons partager avec les jeunes des quatre coins de la Belgique. De la distribution de brochures à la signature de cartes postales (pétition), nous désirons conscientiser et mobiliser un maximum de jeunes. Avec une semaine prochaine sur les chapeaux de roue…

Une campagne créative, une campagne de terrain !

Du 14 au 18 mars, les Jeunes CSC seront sur le terrain pour faire signer des cartes postales, un moyen d’envoyer un message direct au ministre de l’emploi, Kris Peeters. Ce que nous voulons : le retrait des mesures de limitation et d’exclusion des allocations d’insertion. Objectif : atteindre les 5000 signatures d’ici le 23 mars, date à laquelle nous irons remettre l’ensemble des cartes postales à Kris Peeters, ministre de l’emploi, le rendez-vous est donc pris !

C’est l’histoire de la précarisation organisée de la jeunesse :

En durcissant l’ouverture aux allocations d’insertion, le gouvernement plonge la jeunesse dans la précarité. 
  • Depuis janvier 2015, le jeune qui termine ses études après son 24e anniversaire (29 ans auparavant), perd son droit aux allocations d'insertion. Donc plus de droit à "l'erreur"! Fini l'année Erasmus, le changement d'orientation, le redoublement, l'année mémoire, etc. Il faut choisir entre ses études et son droit à la protection sociale. Un choix inacceptable !
  • Depuis septembre 2016, le jeune entre 18 et 21 ans qui n'a pas de diplôme du secondaire supérieur (CESS) ou qui n’a pas réussi une formation en alternance, ne pourra prétendre aux allocations d'insertion qu’à partir de ses 21 ans. 

Rejoignez-nous !

Dans les Hautes-Ecole, sur les campus, dans les écoles, devant le Forem, … Les Jeunes CSC passent à la vitesse supérieure. En attendant, ça chauffe sur le terrain, les jeunes CSC boostent la semaine à venir : lundi à Liège, mardi dans le Brabant wallon (campus de l’UCL) et à Bruxelles (ULB), mercredi à nouveau dans le Brabant wallon, jeudi à Bruxelles et vendredi, nous serons à Charleroi, Mons et Tournai. 
La manifestation pour l’Avenir, qui aura lieu le mercredi 20 avril à 14h, revendiquera un emploi de qualité et une protection sociale digne de ce nom pour toutes et tous, en ce compris un investissement supplémentaire dans les services publics (SNCB, TEC, STIB,…), l’enseignement et le non-marchand. Initiée par la CSC, l’appel à mobilisation est toujours ouvert aux autres organisations. Dans le secteur de la jeunesse, cette campagne se fera en partenariat avec le mouvement étudiant (FEF et Unécof) ainsi que des Jeunes cdH, Ecolo-J, la JOC et Comac. D’autres organisations pourraient encore l’appel dans les jours à venir.
Contact Presse : Aurore Joly - 0485 49 36 04 - Aurore.joly@acv-csc.be
Infos pratiques et matériel de campagne sur le site des Jeunes CSC