La CSC

Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre

Le prochain contrôle budgétaire s’annonce une nouvelle fois périlleux. Égaré dans ses (mauvais) calculs, le gouvernement a reconnu qu’il avait besoin de trouver 4,2 milliards d’euros au lieu des 2,4 milliards annoncés par le comité de monitoring. Cela ne nous étonne qu’à moitié. En effet,  les mesures prises par le gouvernement Michel depuis deux ans ont surtout débouché sur une diminution du pouvoir d’achat des travailleurs et donc une baisse de la consommation. En outre, les cadeaux fiscaux octroyés aux entreprises n’ont  pas permis de relancer la croissance. Résultat des courses : moins de recettes fiscales et un trou budgétaire plus grand que prévu. Faut-il encore le rappeler ? En période de croissance faible, l’austérité est contre-productive. Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.
Nos craintes sont grandes que le gouvernement décide  de réduire les dépenses en sécurité sociale pour arriver à l’équilibre budgétaire. La ministre du Budget a d’ailleurs admis qu’il n’existait pas de tabou. Certains membres du gouvernement ont même émis l’idée de contrôler les revenus réels des personnes sans emploi et des cohabitants lors de la troisième période d’inoccupation. C’est inacceptable. 
Au lieu d’accabler et de culpabiliser à nouveau les plus faibles, le gouvernement serait bien avisé de concrétiser sa proposition de « pacte national d’investissement » dont le Premier ministre a vanté les mérites il y plusieurs semaines. 
Le front commun syndical avait déjà fait de la relance par les investissements l’une des quatre revendications de son plan d’action de l’automne 2014. Depuis lors, plusieurs experts rejoints par certains patrons s’accordent  pour reconnaitre qu’il s’agit de la solution la plus efficace pour envisager l’avenir de notre pays sereinement. Les travailleurs ont besoin de perspectives claires et non pas d’être mis encore sous pression pour permettre au gouvernement d’atteindre un fragile équilibre budgétaire.
Marie-Hélène Ska
Secrétaire générale de la CSC