La CSC

À travail égal, salaire égal: un combat toujours actuel

En Belgique, une femme gagne encore en moyenne 22% de moins qu’un homme sur base annuelle. Dans les entreprises, la présence syndicale est un facteur de progrès. Il y a cinquante ans, les ouvrières de la FN à Herstal se mettaient en grève pour gagner le même salaire que les hommes. Contre vents et marées, elles ont donné ses lettres de noblesse à un combat toujours d’actualité.
En effet, les législations adoptées à partir des années 1970 en faveur de l’égalité salariale et de l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes ont peine à être concrétisées. A l’heure actuelle, en Belgique, une femme gagne encore en moyenne 22% de moins qu’un homme sur base annuelle. Les femmes restent discriminées sur bien des plans au niveau professionnel.
À la question «Mais que pouvons-nous faire?», les Femmes CSC répondent: «Ne pas laisser tomber les bras et s’engager syndicalement!». Maintes études ont en effet prouvé que la présence syndicale dans l’entreprise est un facteur important pour atteindre l’égalité. Un message qui a tout son sens à la veille des élections sociales.

Le plus grand écart dans le transport aérien

Plusieurs facteurs permettent d’expliquer la persistance des inégalités salariales. Une des explications est la ségrégation sur le marché du travail. Femmes et hommes ne sont pas répartis partout de manière égale. Or, les secteurs où les salaires sont moins élevés sont ceux où les femmes sont surreprésentées: dans les services, l’enseignement, les soins de santé et l’aide aux personnes, le commerce, les services administratifs, etc.
En moyenne, l’écart salarial entre les hommes et les femmes est de 22% en Belgique. Parmi les secteurs, c’est celui des transports aériens qui se distingue par l’écart salarial le plus important (33%) pour une proportion de femmes de 34%.
Le reste du top 5 est constitué des secteurs suivants: la production et la distribution d’énergie (23% de femmes et un écart salarial de 28%), la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (32% de femmes et un écart salarial de 28%), l’industrie de l’habillement (77% de femmes et un écart salarial de 25%) et les activités de services financiers et d’assurances (48% de femmes et un écart salarial de 23%).
Une période clé pour se lancer dans l’aventure syndicale, pour s’engager avec la CSC à défendre des conditions de travail et de vie de qualité pour toutes et tous. Vous êtes tentée ? Il est encore temps de poser votre candidature ! Cliquez ici pour plus d'infos