La CSC

Quelle place pour les aînés dans l'action syndicale?

Quel peut être l’engagement des aînés dans la vie et dans l’action syndicales? Quel rôle peuvent-ils jouer, quelles revendications porter? Les seniors de la CSC font le point sur leur implication dans le combat pour un monde plus juste et plus équitable.
«Quand on a milité toute sa vie, on ne va pas s’arrêter tout à coup parce que l’on quitte l’usine ou le bureau. Dans notre société, il y a bien des injustices et des inégalités à combattre. Pour cela, on a besoin de tout le monde. La solidarité n’a pas d’âge!» s’exclame un ancien délégué interrogé sur son engagement chez les Seniors CSC. C’est cette même conviction qui, dès les années 1970, a motivé la création du service des aînés de la CSC: «Jamais un syndicaliste ne prend sa retraite» affirmaient les jeunes prépensionnés et pensionnés qui, à l’époque, ont créé les PPCA (pensionnés, prépensionnés et chômeurs âgés) de la CSC, prédécesseurs de l’actuelle CSCSeniors. Au fil des ans, celle-ci a grandi et rassemble aujourd’hui plusieurs générations d’aînés.

Un nouveau challenge

Parallèlement, la société s’est transformée, le monde du travail a profondément changé. La prépension a été rayée du vocabulaire, l’âge légal de la pension porté à 67 ans. Mais les pensions belges restent les plus basses d’Europe. Les mesures prises par l’actuel ministre des Pensions détricotent les acquis, fragilisent les pensionnés – et plus encore les pensionnées –, à l’exception des grosses pensions qui sont favorisées! La CSC-Seniors a du pain sur la planche pour combattre ces mesures et assurer à tous les aînés une retraite digne. De plus, préoccupés du sort de leurs enfants et petitsenfants, les aînés soutiennent l’ensemble des combats de la CSC et des syndicats européens. Comment faire évoluer cet engagement pour lui donner toujours plus de pertinence et d’efficacité? C’est la réflexion entamée par la CSC-Seniors lors de son université de printemps (UP), le 16 mars dernier à La Marlagne (Wépion).

"De nombreux militants plus âgés cherchent leur place dans la société et dans leur organisation syndicale"

La démarche s’inscrit dans le prolongement de la réflexion et des revendications de la CSC-Seniors pour une citoyenneté active. Elle se poursuivra jusqu’à l’automne. «Le mouvement syndical a toujours dû et su affronter des défis nouveaux, et ce dès sa création. Il est maintenant confronté à un nouveau challenge: en raison du vieillissement (en bonne santé) de la population, de nombreux militants et affiliés plus âgés cherchent leur place dans la société et dans leur organisation syndicale» explique Jeannine Martin, présidente des Seniors CSC.

Ouvrir les horizons

Pour savoir où l’on va, il est bon de savoir d’où l’on vient. Philippe Paermentier, responsable de l’action des aînés à la CSC, a donc retracé à l’UP l’histoire du mouvement syndical des aînés. Son émergence dans les années 1970 avec la prépension, la définition de son action en Wallonie et à Bruxelles en 1983, sa première assemblée générale à Jemappes en 1989, ses congrès, son inscription progressive dans différentes instances de la CSC. Il rappelle son soutien à tous les grands combats de la CSC et de la CES, son travail pour une retraite dans la dignité et sa lutte contre la pauvreté, ses préoccupations intergénérationnelles…
Les seniors de la CSC veulent continuer dans ce sens, en adaptant leur action aux modalités d’aujourd’hui. Et en allant à la rencontre d’autres organisations en Europe: «Nous le savons, souligne Jeannine Martin, les combats qui se présentent aujourd’hui dépassent nos frontières nationales.» C’est pourquoi la CSC-Seniors inscrit résolument son action au sein du mouvement syndical européen. D’où la présence à son UP du président des associations syndicales des retraités de Serbie, Slobodan Stojanovic. Il a expliqué les difficultés de l’action syndicale dans un pays ébranlé par les conflits et où la démocratie est récente. Cet exposé a mis en lumière la nécessité, mais aussi la complexité d’élaborer des revendications et actions communes entre pays où les situations et les acquis sont très différents. Une deuxième journée de l’UP se tiendra à Bouge en mai prochain, avec des intervenants venus de différents pays européens.
Un article de l'INFO CSC

Téléchargez dès maintenant l'appli Info CSC et lisez votre magazine sur smartphone ou tablette!