La CSC

Vélo boulot vélo!

Vélo boulot vélo!
Le retour d’une météo plus clémente et de journées plus longues nous semble la période idéale pour penser à nouveau au vélo pour se rendre au travail et pour favoriser les déplacements de service à vélo.
Organisé dans le cadre de l’opération « Tous vélos Actifs », le printemps du vélo aura lieu entre le 18 et le 28 avril (soit juste après les vacances de Pâques). Il  encourage les entreprises à  planifier des événements vélo, à lancer une campagne d’information, à mobiliser les cyclistes pour inciter les cyclistes occasionnels, à se remettre en selle et encourager les travailleurs qui ne l’ont jamais fait, à tester les déplacements à vélo mais aussi à communiquer en interne sur les incitants, infrastructures, projets liés au vélo dans votre entreprise.  Plus d’infos ici
En tant que délégué des travailleurs ou affilié à la CSC vous pouvez aussi encourager les déplacements à vélo. Des outils sont mis à votre disposition et la cellule mobilité de la CSC peut vous aider à traiter ce sujet dans les organes de concertation.

Avec la CSC ça roule autrement!

Ecologique, peu coûteux, efficace, le vélo est un mode de déplacement idéal qu’il soit utilisé seul ou en combinaison avec un autre moyen de transport. La semaine de la mobilité : 7 jours riches en événements et activités pour faire le plein d’idées… Profitez-en pour aborder cette question au sein de votre entreprise!

Le saviez-vous ?

15% des entreprises de plus de 100 travailleurs prévoient l’usage du vélo pour les déplacements de service ?

En selle au boulot, un maximum d'avantages

L’employeur peut octroyer une indemnité kilométrique au travailleur qui utilise le vélo pour son trajet domicile-travail. Cette indemnité est exonérée d’impôt à concurrence de 0,23e du kilomètre. Elle est aussi exemptée de cotisations sociales pour l’employeur... Il est d’usage qu’une convention d’entreprise ou sectorielle précise les modalités d’attribution de cette indemnité.

Parking vélo: en toute sécurité

Les entreprises ont intérêt à prévoir des places de parking spécifiques aux deux roues. Mais cela ne suffit pas : pour être efficace, un bon parking vélo doit être d’accès aisé, sécurisé, à l’abri des intempéries et proche de l’entrée de l’entreprise. Un confort encore souvent réservé aux seuls automobilistes, pourtant une déductibilité intéressante est accordée aux employeurs qui font des investissements pour les deux roues !

Equipements, douches et vestiaires:

Un endroit pour déposer son casque, ou mettre sécher sa veste, la mise à disposition d’un bon vêtement imperméable, la possibilité de prendre une douche, sont autant de facilitateurs pour ceux qui hésitent à enfourcher leur bicyclette. 
Encourager et respecter les cyclistes au travail c’est aussi montrer l’exemple au niveau de la hiérarchie, prévoir des vélos d’entreprise, assurer l’entretien/la réparation des vélos, désigner un responsable « vélo », renseigner les travailleurs sur des itinéraires plus sûrs. N’hésitez pas à en parler à vos représentants syndicaux, ils peuvent mettre ces points à l’ordre du jour de la concertation sociale.

Vous êtes délégué à la CSC?

Le Conseil d’entreprise est concerné par la mobilité via l’obligation de diagnostic fédéral. L’impact sur le pouvoir d’achat des travailleurs, sur l’environnement, la sécurité, l’organisation du travail et le bien-être au travail justifient cependant que l’ensemble de l’équipe syndicale se préoccupe du sujet. La négociation de ces mesures dans l’entreprise ne suffit probablement pas à elle seule. Le fait d’informer, de sensibiliser de tester des projets et surtout d’entendre les besoins des travailleurs que vous représentez restent essentiels quand on veut faire bouger les choses.