La CSC

Le gouvernement wallon doit valider la réforme des APE

De nombreux points sont à l’ordre du jour du gouvernent wallon. Parmi ceux-ci, la réforme des aides à la promotion de l’emploi (APE) qui doit passer en deuxième lecture. Ces aides consistent à octroyer aux employeurs du secteur non marchand, des pouvoirs locaux et de l’enseignement, un subside sur la rémunération des travailleurs qui se calcule sous forme de points APE. Elles se traduisent aussi en une réduction des cotisations de sécurité sociale.
Pour rappel, les interlocuteurs sociaux wallons ont négocié un accord qui définit une nouvelle méthode de calcul du point APE. Ce nouveau système consiste à ramener dans un seul forfait les interventions publiques qui jusqu’à présent se faisaient via deux mécanismes (l’octroi de points et les réductions de cotisations sociales). Cette méthode permet de stabiliser l’emploi existant.
La CSC wallonne salue la philosophie poursuivie par la réforme notamment en matière de simplification administrative et de pérennisation des emplois existants.
Néanmoins, la CSC wallonne craint que la crise politique débouche sur l’enterrement de cette réforme qui doit pourtant stabiliser 60.000 emplois.
Elle appelle donc le gouvernement wallon à entériner cette réforme dans les plus brefs délais. Bloquer un dossier capital pour le développement de l’emploi en Wallonie serait véritablement coupable.
François REMAN
Attaché de presse CSC
Tél : 02 246 32 96
Chaussée de Haecht, 579 | 1030 Schaerbeek